Vous êtes ici : Accueil » Lexicon

>>Comptus et le style coiffé dans la critique littéraire - Florence Klein (Lille)


Comptus et le style coiffé dans la critique littéraire - Florence Klein (Lille)

Cette notice concerne l’image et le vocabulaire de la coiffure dans le contexte spécifique de la critique littéraire. On y constate que les connotations genrées associées à la qualification d’un style rhétorique ou poétique comme bien coiffé (comptus) – ou, au contraire, mal peigné (incomptus), hirsute (horridus) – sont actualisées quand le terme et/ou la métaphore sont employés avec une intention polémique, dans le cadre d’une disqualification des discours trop ornés comme « féminins », « efféminés ».

- L’image de la coiffure, appliquée à un texte, désigne le travail stylistique et le soin avec lequel celui-ci a été composé :
ex : Denys d’Halicarnasse sur Platon coiffant, tressant et frisant ses discours (de Comp. VI, 25 : Ὁ δὲ Πλάτων τοὺς ἑαυτοῦ διαλόγους κτενίζων καὶ βοστρυχίζων καὶ πάντα τρόπον ἀναπλέκων οὐ διέλειπεν...).

- En ce sens, elle fonctionne en système avec d’autres formes de parure du style : bijoux, maquillage, plutôt pour désigner l’excès d’ornements stylistiques : ex : Cicéron, Or. 78-79 (sur le « style simple »)  : tum remouebitur omnis insignis ornatus quasi margaritarum, ne calamistri quidem adhibebuntur ; fucati uero medicamenta candoris et ruboris omnia repellentur ; Cicéron, de Or. III, 100 : atque eo citius in oratoris aut in poetae cincinnis ac fuco offenditur…

- Même si thématiquement le motif de la coiffure relève a priori d’un univers féminin, les connotations genrées du terme sont plus ou moins actualisées, selon le point de vue du locuteur sur le travail du style :

1. Du point de vue des partisans du travail stylistique, dont la coiffure est la métaphore, le terme, parce qu’il est positif, n’est pas particulièrement genré, n’est pas spécialement féminin ; de même, ses antonymes, négativement connotés, ne sont pas associés à un excès de virilité :

ex : Horace, Art Poétique, 445-447 : uir bonus et prudens uersus reprehendet inertis, / culpabit duros, incomptis adlinet atrum / transuerso calamo signum... (voir aussi Ovide, Tristes II, 259 (à propos des Annales d’Ennius) : nihil est hirsutius illis).

2. Quand cette terminologie et/ou la métaphore de la coiffure sont employées dans le cadre d’une critique de l’attention excessive portée au style, la dimension genrée est actualisée et le style coiffé est jugé féminin :

ex : Quintilien, IO VIII, proème, 19-22 : si quis ... muliebriter comat, foedissima sint ipso formae labore ; Tacite, Dialogue des orateurs, 26 : calamistros Maecenatis aut tinnitus Gallionis (...) Neque enim oratorius iste, immo hercule ne uirilis quidem cultus est, quo plerique temporum nostrorum actores ita utuntur ; Sénèque, Ep. 115 : oratio cultus animi est : si circumtonsa est et fucata et manu facta, ostendit illum quoque non esse sincerum et habere aliquid fracti. Non est ornamentum uirile concinnitas.

=> Cette actualisation des connotations genrées de la coiffure, pour critiquer le travail stylistique et les ornements formels, est thématisée dans le Satyricon de Pétrone. La « petite élégie capillaire » (elegidarion capillorum) chantée par Eumolpe parodie le style néo-alexandrin associé à Ovide dans les polémiques d’époque impériale contre les excès de soin accordés aux mots sur les idées, et – en un jeu intertextuel retors – emprunte à l’auteur de l’Art d’Aimer la distinction entre coiffure féminine et coiffure masculine pour stigmatiser – par la connotation genrée ainsi associée à la métaphore métapoétique de la coiffure – l’excès d’ornement stylistique reproché au poème caricaturé.

Voir F. Klein, « Les bouclettes d’Encolpe (Sat. 109.9) : une critique pétronienne du néo-alexandrinisme ovidien ? », Eugesta 2 (> article pdf)


Pour citer cette fiche / To cite this entry
Référence électronique / Electronic reference
Comptus et le style coiffé dans la critique littéraire - Florence Klein (Lille), EuGeStA Lexicon, 15 May 2014
http://eugesta.recherche.univ-lille3.fr/spip.php ?article100