Réseau européen sur les Gender Studies dans l’Antiquité
European network on Gender Studies in Antiquity

EuGeStA est un réseau de recherche international regroupant des chercheurs qui en Europe travaillent, selon les perspectives développées dans les Gender Studies, dans les différents champs disciplinaires de l’Antiquité : littérature, philosophie, histoire, histoire de l’art, histoire des religions, droit, médecine, économie, archéologie…

Les activités engagées sont de deux sortes :
- organiser des colloques tournants dans les différentes universités partenaires
voir document : accord coopération réseau Gender Studies
- animer un site Internet dont le but est de promouvoir les contacts et les échanges entre chercheurs, doctorants et étudiants.

To go to the english page version, please click the button link [En] at the top page

Rédactrice en chef : JACQUELINE FABRE-SERRIS
Comité scientifique : FEDERICA BESSONE, CLAUDE CALAME, VERONIQUE DASEN, THERESE FUHRER, HENRIETTE HARICH, ALISON KEITH, HELEN KING, ALISON SHARROCK, VIOLAINE SEBILLOTTE-CUCHET, GIULIA SISSA, THOMAS SPAETH

Dernière mise à jour : 16 avril 2014


Actualités de la recherche :
- Vient de paraître : Numéro 3 de la revue EuGeStA
Aller sur le site de la revue
publié le 16/12/2013


Appels à contributions :
- Call for papers Women in Classical Antiquity : Between Image and Lived Realities
Chairs : Dr. Diana Rodríguez-Pérez (Edinburgh-FECYT) and Dr. Glenys Davies (Edinburgh)
We invite offers of papers to form a conference panel at the 8th Celtic Conference in Classics, to be held at the University of Edinburgh from 25-28 June, 2014.
En savoir plus...
publié le 26/08/2013

- Appel pour le développement d’associations entre les membres du Women’s Classical Caucus et EuGeStA (lire la suite)


Prochains événements :

- Les 8 et 9 avril 2014 : Colloque du réseau EuGeStA "Motherhood in Antiquity" organisé par Alison Sharrock, aura lieu à l’Université de Manchester.
Papers already promised range across Greece and Rome, literature and history, from pregnancy to the mothering of adult children. We aim, in particular, to analyse motherhood as far as possible from the female perspective, reading through the heavily male-dominated culture to try to reach some sort of sense of how motherhood might have been constructed and experienced for ancient Greek and Roman mothers. While we would not expect to be able to hear genuine mothers’ voices unmediated, except in a few highly unusual circumstances like that of Cornelia, nonetheless we hope to take the woman’s part, whether as a specific historical personage, a fictional character, or a type. Further details of the programme, together with booking information, will be posted here and on the Manchester University website in the near future.
> Voir la page de l’évènement sur le site de l’université de Manchester.
publié le 29/04/2013